La Continuité Ultime

Les qualités

Courte explication des qualités par rapport aux deux corps

191 Bien d'autrui et bien personnel,
Le corps relatif s'appuie sur
Le corps de la réalité
Ultime, fruit de la complète
Maturation sur fruit de la
Libération, lesquels unissent
Soixante-quatre qualités.
191 Ce qu'on appelle ’bouddha‟ se divise exactement en les parfaits biens personnel et d'autrui, ceux-ci menés à leur terme. Le corps des qualités de la réalité ultime est [l'accomplissement du] bien personnel, support sur lequel s'appuie le [double] corps formel, relatif [de l'éveil], [accomplissement du] bien pour les autres. Il a ainsi en lui-même deux corps, sur la base existentielle desquels s'organisent les qualités éveillées. Appartiennent au corps des qualités [ou corps de réalité], les trente deux qualités du fruit [consistant en] la libération, et au [double] corps formel, les trente deux qualités du fruit de la maturation complète, [libération et maturation] qui, les deux réunis, ont soixante-quatre de qualités distinctes.
192 Le siège des accomplissements propres
Est le corps, objet de l'ultime.
Le corps symbolique des rishis
Est siège d'accumulations bonnes
Pour les autres. Le premier a les
Qualités de la libération :
Les dix pouvoirs, et caetera .
Le second unit celles de la
Parfaite maturation : les marques
Du grand être, et caetera .
192 Le siège, ou la base, spontanément présents, de l'accomplissement de tous les excellents bienfaits propres est directement le corps des qualités en tant qu'objet (don du) de l'ultime sphère d'expérience (spyod yul) de la sagesse d’un bodhisattva. [La manifestation du double] corps formel des parfaits bouddhas, des grands rishis, se montrant [sous une forme] purement symbolique et conventionnelle, est le siège, ou base spontanément présente et origine, de toutes les accumulations de bien bonnes pour autrui, pour ceux qu’il faut instruire.
Des deux, le corps de réalité, le premier, a d'une manière indifférenciée les qualités - les dix pouvoirs, les quatre impavidités, etc. - subsumées par la seule libération des voiles [obtenue] à partir de l'accumulation du groupement [des vertus de] sagesse. Le second [double] corps formel unit les qualités - les trente deux marques d'un grand être, etc. - de la parfaite maturation progressive des aptitudes du Cœur [de l'ainsi allé] à partir de l'accumulation du groupement [des vertus] de mérite.
Page précédente                                             Haut de la page                                                                   Suite
Accueil site
(Les références bibliographiques et les appels de notes de fin sont indiqués par des hyperliens rouges.)