Le Chant de Lorepa
lo ras oa'u lgur ni
Lorepa

L'esprit, ce courant que l'on peut
dompter,
Un ruban de brume sur les glaciers,
Qui peut dire quand il se déchirera.
Partez méditer, partez méditer!
La brume, c'est sûr, se dissipera.
Ayez recours, allez au saint Dharma!

Ce corps illusoire de quatr' éléments
Est comm' un arbr' aux racines
pourries,
On ne sait jamais quand il va tomber.
Partez méditer, partez méditer!
Il est certain que l'arbre chutera
Ayez recours, allez au saint Dharma!

Cette demeure bâtie par vos ancêtres,
Est le tromp' l'oeil peint par un
magicien.
On n'sait jamais quand elle s'effondrera.
Partez méditer, partez méditer !
Il est certain que le mur s'abattra.
Ayez recours, allez au saint Dharma!



Ce bien amassé avec avarice
Est comme le miel produit par les
abeilles.
On n'sait jamais qui va s'en régaler.
Partez méditer, partez méditer!
fi est certain que d'autres en profiteront.
Ayez recours, allez au Saint Dharma!

Ces parents, amis bien intentionnés
Sont les passants qu'un camelot attire.
N'importe quand ils se disperseront.
Partez méditer, partez méditer!
fi est certain que tous vous quitteront !
Ayez recours, allez au Saint Dharma!

Ces enfants nés de votre propre chair,
Autant qu'un vieillard usé par cent ans,
Vous seront-ils jamais d'un grand
secours?
Partez méditer, partez méditer!
Il est certain qu'ils ne vous aid'ront pas !
Ayez recours, allez au Saint Dharma !

     (trad.Claudine Mona musi.:Patrick Reily)

MARPA NETWORK FRANCE